Les différents travaux de la vigne

LA TAILLE :
de novembre à mars
ERIC PAILLET taille du Cabernet Franc. Travail effectué à l'aide d'un sécateur électronique Pellenc
la taille est faite à cots. Deux petits cots de 3 à 4 bourgeons de chaque côté + 1 retour d'un oeil
qui sert pour la taille de l'année suivante. Guillaume PAILLET participe aussi à la taille.
        
 
       
 
 
  
LES SECATEURS
Pellenc LiXion. (à gauche)
Sécateur électronique fonctionnant sur batterie de technologie Li-ion.
Le temps de charge est de 5H. pour une autonomie de 3 journées de travail.
Electrocoup (à droite)
   
 
RACOTTAGE
(remplacement de pieds de vigne morts  : travail effectué par Guillaume PAILLET) 
En mars nous remplaçons les pieds de vigne morts. Les trous sont fait à la tarière
        
 
 
 La vigne :
plantation et racottage
 1ère année - l'achat des plans                                la  plantation                                                                                                                             
     

  La protection     
 
ci-dessous : 2ème année - 
taille à deux yeux
 
 
3ème année -taille mandron
 
 
4ème année - taille de formation
 mars  :  merlot noir planté à Targon
 
LA DESCENTE (ou tombée) DES BOIS : travail effectué par le personnel.
de novembre à fin mars
Une fois la taille terminée, les bois (sarments) sont enlevés (descendus) et posés à terre au milieu du rang en attendant d'être broyés.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LE BROYAGE :
de janvier à mars
Après la descente des bois, Guillaume PAILLET part pour le broyage des sarments
On utilise un broyeur à marteaux de marque Lagarde qui est situé à l'arrière du tracteur.
Les sarments sont broyés et pulvérisés en petits morceaux qui se décomposent et forment du compost.
 
      
 
 
 
 
 LE CALAGE ou ATTACHAGE DES PIEDS :  travail effectué par Annie PAILLET
de janvier à fin mars
 
Tous les ans nous vérifions chaque pied de vigne. Il doit être bien maintenu à l'aide de lien plastifié
 
 
 
 
LE PLIAGE : travail effectué par Annie PAILLET
du début janvier à la fin mars
Une fois le calage terminé nous effectuons le pliage qui consiste à ceintrer l'aste
et à la fixer au fil de fer  à l'aide d'un attacheur Pellenc AP 25-
Machine servant au pliage de l'aste ou à l'attache du cot
Nous utilisons du lien biodégradable.
 
Attacheur Pellenc AP 25
Machine fonctionnant sur batterie (boitier orange)
Le temps de charge est de 10 à 12H. pour une autonomie d'une journée de travail
 
  
 
 
 
 
 
                        Pliage de jeune vigne Merlot noir à Soulignac comportant un cot et une aste
   
 
 
 
 Merlot noir planté à Targon en 1980
    
 
 
Vieille vigne à Soulignac taillée avec deux grands cots (Sauvignon : cépage utilisé pour l'élaboration de l'Entre-Deux-Mers)
 
 
Le débourrement - mars avril
 
 
 
LE CARASSONAGE OU SECAILLAGE : 
Jadis
Il y a 30 ans environ, Eric et son père Claude PAILLET. La plantation des piquets se faisait à la masse 
     
 
Aujourd'hui Eric et son fils Guillaume PAILLET
Plantation de piquets neufs en bois
Aujourd'hui la plantation des piquets se fait à la machine. Ci-dessous Eric PAILLET, au tracteur et
son fils Guillaume PAILLET installant le piquet. Tous les ans nous passons dans chaque rang contrôler l'état des piquets.
Tous ceux qui sont cassés, sont remplacés afin que la vigne soit bien maintenue. La masse a été remplacée par une
machine tractée à l'arrière du tracteur : un enfonce pieux de marque Rabaud. Puis le fil du haut est fixé
à l'aide d'un cavalier. Les fils de fer cassés sont changés ou réparés.
                 
 
ci-dessous :
plantation de piquets métalliques à l'aide d'un niveau.
Les piquets métalliques remplacent de plus en plus les piquets en bois
           
 
 
 
 
                                                            ci-dessous :  L'alignement est impeccable
           
 
 
 
INSTALLATION DES FILS DE FER DANS LES PLANTES (avril)
Eric PAILLET installe le piquet du bout du rang qui est en acacia. Les fils de fer sont fixés sur trois hauteurs différentes.
Les rouleaux de fil de fer sont fixés à l'arrière du tracteur et se déroulent jusqu'à l'autre bout du rang de vigne.
                     
 
 déroulement des fils de fer
               
 
 
 
L'EPAMPRAGE : travail effectué par Guillaume PAILLET
Les pampres poussent au mois de mai.
     
 
 
        
 Machine à épamprer qui enlève les pampres du bas du pied de vigne par frottement
          
Le premier épamprage du bas du pied de vigne est fait à l'aide de la machine.
L'épamprage du haut du pied de vigne (dans la fourche) est fait manuellement à l'aide d'une serpe.
Puis un deuxième épamprage du bas est fait cette fois à la main.
 
 
 
 LES TRAITEMENTS effectués par Eric et Guillaume PAILLET
Au mois de mai
Les premiers traitements contre le Mildiou et l'Oïdium commencent. Ils sont renouvelés tous les 14 jours
      
 
 
LE LEVAGE travail effectué avec l'embauche de personnel saisonnier.
 
Tous les 4 pieds de vignes, des piquets en bois ou métalliques sont plantés.
Un fil de fer (appelé : leveuse) est installé à mi hauteur de la végéation, de chaque côté du rang.
Au moment du levage qui est effectué manuellement en juin et juillet, 
ces fils de fer (leveuses) sont levés en fonction de la hauteur de la végétation.
Ils sont posés sur des pointes situées sur  les piquets en bois ou dans les encoches des piquets métalliques
et sont maintenus par des agrafes biodégradables.
 
Début juin les vignes ont poussé et l'on effectue le premier Levage
Etat de vignes hautes avant le levage - cabernet à Chardavoine - SOULIGNAC
         
 
juin - juillet
Les mêmes vignes après levage, écapitage et passage de la tondeuse.
Puis fin juin on effectue un second levage qui consiste à lever un peu plus les leveuses
en fonction de la végatation.
Puis les vignes sont écapitées et tondues.
 
 
Vignes basses à Cardan - sémillon - juillet                  
 
        
 
 
 
 
     
 Vue des vignes à Cardan - septembre
     
 
 
 
 Cépages :
 Cabernet en juin
            
 
 
 
 Merlot en juin                                                           cépage Sauvignon en juin          

    

 
 
 
merlot en septembre                                                          cabernet en septembre
     
 
 
cabernet en septembre               
         merlot en septembre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Sauvignon gris                                                                               Sauvignon blanc    
                     
 
  
 
VENDANGE DU CREMANT DE BORDEAUX
 
                   
                                                                                           Guillaume vendange du sauvignon blanc     
              



  
                    
 
Sauvignon blanc les clayettes remplies sont déposées sur la remorque et amenées au chai 
Sauvignon blanc                                                       Sauvignon gris
                              

Eric PAILLET à la réception de la vendange du Crémant
 
 
 
Les clayettes sont vidées dans la presse horizontale où les chaines ont été retirées
 (ci-dessous sauvignon gris)
    
 
 
 
VENDANGE MECANIQUE
La machine à vendanger est conduite par Guillaume PAILLET
Arrière de la machine-vue des godets              Vue de l'intérieur de la machine
qui récupèrent la vendange 
                  
 
La machine enjambe le rang
 
        
 
   
 
 
Machine hydraulique qui permet de s'adapter aux pentes.
Elle est révisée tous les ans, une fois les vendanges terminées.
Sa conduite exige une maitrise totale de cette machine et une attention constante.
Le conducteur est le plus souvent Guillaume (notre fils) ou Eric(son père).
Elle est nettoyée complètement tous les jours. Le nettoyage dure envion 1H30
 
         
  
 
 
VENDANGE DES BLANCS (Entre-deux-Mers)
 Le départ
 
     
 
 
 
Le benne attelée au tracteur attend la vendange
 
 
 
Le retour au chai
la benne jaune est remplie de vendange
puis l'arrière de la benne est ouverte, la vendange tombe sur le tapis vert qui l'envoie dans l'érafloir
            
 
puis la vendange va de l'érafloir au fouloir
(l'érafloir nettoie la vendange et le fouloir
l'envoie dans les presses)                                   à droite : bac de récupération des déchets enlevés par l'érafloir     
                                                     
  
 
La vendange arrive dans les presses                                                                                        
                                                                                             Papy, Claude PAILLET toujours fidèle au poste       
             
                                                                                                                                   le jus s'écoule dans la cuve  
 
 
VENDANGE DES ROUGES
Arrivée aux chais de la benne pleine de la vendange rouge                                    
             
 
 
 Vue du Merlot
 
 

vue du fond de la benne. La vis pousse la vendange à l'extérieur de la benne sur le tapis vert.
                 
 
 
 
 
 La vendange tombe sur le tapis vert, le tapis vert l'entraîne vers l'érafloir qui la nettoie
et le fouloir l'envoie dans la cuve pour macération
                   
 
 
Le fouloir
  
 
 
 
La vendange passée dans l'érafloir est nettoyée
Bac de récupération
 
 
 
 
Aération des rouges
Le jus va de la cuve dans le bac puis est renvoyé dans la cuve.